De la préparation des données bureautiques pour versement à la publication de l’instrument de recherche : comment améliorer l’interopérabilité ? (Etape 2/2 : Octave / SIA)

Alors que les systèmes d’archivage électronique contiennent de plus en plus de données et de documents, beaucoup de services d’archives s’interrogent sur la façon d’y donner accès. Cet accès passe en premier lieu par la publication d’instruments de recherche.

A système d’information constant, l’interopérabilité est difficilement automatisable. Néanmoins, il est possible de mettre en place des procédures permettant de publier facilement des instruments de recherche relatifs à des archives numériques. Pour y parvenir, il convient de réfléchir d’une part aux possibilités d’import / export entre les outils dont l’on dispose et d’autre part aux métadonnées que l’on souhaite récupérer et publier.

Cette réflexion peut aboutir à un schéma de processus tel que celui présenté ci-dessous. Attention, ce schéma est un exemple générique qui doit être adapté à chaque contexte, les outils et métadonnées étant différents dans chaque cas. L’outil de préparation de données retenu ici est l’outil Octave, mis à disposition librement par le Service interministériel des Archives de France.

Comme le montre le schéma, certains fichiers exportés doivent être retouchés avant de pouvoir être importés dans les  autres outils. Ce nettoyage correspond aux briques grises sur le schéma ci-dessus.

Pour vous aider dans ces opérations, mintika a développé trois scripts que nous mettons librement à votre disposition. Ces scripts et leur mode d’emploi sont présentés dans cet article.

Si vous souhaitez approfondir la question ou réaliser une étude propre à votre contexte, n’hésitez pas à nous contacter : contact@mintika.fr.

Laisser un commentaire