Bâtir un service d’archivage numérique sur la solution VITAM

Ce billet vient conclure le premier cycle VITAM publié sur Le Blog. Nous aborderons ultérieurement des questions plus techniques sur des points précis de la solution. Comme on l’aura compris à la lecture des différents billets du cycle, VITAM est une solution qui permet de mettre en oeuvre l’intégralité des exigences prévues par la norme[…]

Contrôler les coûts de la conservation des objets numériques

Si l’étude sur la pérennisation à long terme des informations numériques publiée par le Service interministériel des Archives de France au début de l’année et réalisée par mintika et SERDA vous a intéressé, je vous engage vivement à lire cet article de H. Uffen et T. Kinkel signalé par le Programme Vitam. Intitulé “Controlling the[…]

L’adaptation de VITAM à votre contexte métier

Après avoir présenté l’implémentation du SEDA par le SAE et ses capacités de structuration de l’information archivistique, il s’agit désormais d’évoquer deux fonctions nativement disponibles dans VITAM : La présentation de l’ontologie et de ses possibilités d’extension ; La prise en compte des profils d’archivage pour le paramétrage des flux automatiques. L’ontologie disponible dans VITAM La solution[…]

Garantir l’intégrité et la traçabilité avec VITAM

Ce billet sera l’occasion d’évoquer les grandes fonctions de VITAM permettant de garantir l’intégrité des contenus archivés et la traçabilité du système. La norme NF Z 42-013 explicite comment un SAE est considéré comme fiable en matière d’intégrité des données, en calculant des empreintes des objets et en les vérifiant régulièrement. Elle indique également que[…]

Rechercher et communiquer des archives dans VITAM

Comme nous l’évoquions dans le billet relatif à la description archivistique dans VITAM , il est indispensable de décrire les archives conservées dans le système. Au-delà des métadonnées de description et de gestion disponibles dans le modèle de données du SAE et déjà mentionnées sur ce blog, il est également possible d’associer aux archives des[…]

Blockchain White Paper : que faut-il en retenir ? (3/3)

Dans les deux précédents billets, nous avons récapitulé les principales idées du rapport publié par la NARA au sujet de la blockchain et de ses impacts en matière de records management. Que faut-il en retenir, en particulier dans le contexte archivistique français ? La blockchain est une technologie comme une autre… La blockchain, comme la[…]

Les métadonnées de gestion dans VITAM

Dans le précédent article, nous abordions la question de la structuration intellectuelle dans VITAM, parfaitement compatible avec le modèle SEDA. Nous proposons dans ce nouveau billet de nous intéresser à l’implémentation des règles de gestion dans le SAE. En SEDA, ces dernières peuvent s’appliquer à l’ensemble du paquet d’archives ou de manière plus fine sur[…]

Blockchain White Paper [février 2019] (2/3)

La deuxième partie du rapport de la NARA sur la blockchain est consacrée aux impacts de cette technologie sur le Records management sous deux angles : La blockchain contient-elle des records ? Si oui, comment réaliser leur archivage ? Nous en récapitulons ci-après les principales idées. Y a-t-il des records dans la blockchain ? Au[…]

Blockchain White Paper [février 2019] (1/3)

Il y a quelques semaines, la NARA (les Archives nationales américaines) a publié un rapport sur la blockchain. Ce rapport est le résultat d’un projet de recherche mené en 2018 qui avait pour objectif de : Comprendre ce qu’est la blockchain ; Etudier ses usages au niveau de l’administration fédérale ; Discuter d’une potentielle utilisation[…]

La description archivistique dans VITAM

Dans le billet précédent, nous présentions de manière synthétique le SEDA ainsi que son implémentation dans le SAE. Cette nouvelle publication de notre cycle dédié à VITAM est consacrée aux différents modes d’organisation intellectuelle disponibles dans le système, permettant de répondre aux besoins métier des archivistes. Décrire les archives est absolument indispensable mais n’est pas[…]